Informations sur la méthodeMassage Thai



Définition

Le Massage Thai (en thaïlandais : nuad phaen boran – un toucher de guérison très ancien) fait partie des méthodes de traitement naturel de la médecine traditionnelle thaïlandaise. Il utilise notamment des techniques d’acupressure, d’étirement (yoga passif), de mobilisations des articulations, de travail énergétique et de méditation.

Origine

Le Massage Thai remonte au médecin indien Jivakar Kumar Bhaccha, qui a vécu il y a plus de 2500 ans et qui était le médecin particulier du roi indien Bimbisara ainsi qu’un contemporain et médecin de Bouddha. Parallèlement au bouddhisme, les connaissances ayurvédiques en matière de techniques de massage et d’herbes médicinales sont importées en Thaïlande vers le IIe siècle av. J.-C. Le pays assiste alors à l’apparition d’une médecine proprement thaïlandaise, qui présente de nombreux points communs avec les médecines indienne et chinoise. Longtemps, le Massage Thai est exclusivement pratiqué et enseigné par les moines, dans les temples et les monastères. Aujourd’hui, le Massage Thai s’apprend dans les hôpitaux et dans les écoles spécialisées. Asokananda (Harald Brust, 1955-2005) est l’un des premiers Européens à avoir popularisé le Massage Thai dans les pays occidentaux.

Principes

Le Massage Thai repose sur la théorie selon laquelle le corps de tout être humain est parcouru par des lignes énergétiques invisibles. Comme dans les médecines indienne et chinoise, il en est déduit que l’énergie vitale (« prana » selon l’école ayurvédique, « Qi » selon l’école chinoise) est accumulée grâce à la respiration et à l’alimentation et qu’elle circule dans l’organisme à travers des lignes énergétiques spécifiques (« nadis » selon l’école ayurvédique, « méridiens » selon l’école chinoise). Les maladies sont causées par des blocages énergétiques et les déséquilibres dans le flux d’énergie qui en résultent.

Dans le cadre d’un Massage Thai, seules les dix lignes énergétiques les plus importantes du corps (en thaïlandais : « sen ») sont traitées. Ces lignes comportent différents points de pression (les points marma), à travers lesquels s’effectuent des échanges énergétiques entre le corps et l’univers. Grâce au massage ciblé de ces points, il est possible de lever les blocages qui entravent la circulation de l’énergie vitale et d’exercer ainsi une influence positive sur les douleurs ou les maladies. Le Massage Thai est également utilisé à des fins de relaxation ou de stimulation de la circulation sanguine.

© 2020 Eskamed SA

Trouver un thérapeute

Autres entrées dans le thème «Massage»