Informations sur la méthodeCataplasmes/Enveloppements


Définition

Les cataplasmes et les enveloppements sont une variante de l’hydrothérapie consistant à recouvrir certaines parties du corps. Cataplasmes et enveloppements désignent la même méthode.

Origine

L’application thérapeutique de l’eau est riche d’une longue histoire. Pythagore (570 av. J.-C.) aurait introduit en Grèce la pratique des bains froids venue d’Égypte. Les thermes romains utilisaient également les sources naturelles d’eau froide ou chaude. Cet élément culturel se perd toutefois quelque peu après la chute de l’Empire romain. Au Moyen Âge, les bains publics ne servaient pas uniquement à se baigner, mais le baigneur, voire l’exploitant du bain public, y effectuait également un certain nombre de traitements tels que les ventouses, la saignée ou l’extraction de dents. Avec l’apparition de la syphilis au 16ème siècle, l’apogée des bains publics pris fin, car on pensait que l’eau était porteuse de maladies infectieuses. En fait, les mauvaises conditions d’hygiène lors des petites opérations chirurgicales étaient responsables de la propagation des maladies dans les bains publics.

Au XVIIIe siècle, Siegmund Hahn (1664-1742) et surtout son fils Johann Siegmund Hahn (1696-1773) (surnommés les « Wasserhähne », jeu de mots à partir de l’allemand Wasserhahn, robinet) fondèrent l’hydrothérapie moderne. Au XIXe siècle, ces méthodes sont perfectionnées sous l’impulsion du naturaliste Vincenz Priessnitz (1799-1851), inventeur de nombreuses applications encore utilisées aujourd’hui, comme les enveloppements froids, partiels ou complets, du corps entier. C’est un théologien, Sebastian Kneipp (1821-1897), qui prend ensuite le relais. Si Priessnitz a forgé le concept de compresses, c’est à Kneipp que l’on doit les enveloppements.

Les techniques de cette époque sont encore utilisées aujourd’hui dans le cadre de plusieurs professions médicales, par exemple celles de médecin masseur ou de naturopathe, mais aussi par la médecine conventionnelle, pour traiter certaines pathologies.

Principes

L’eau possède la capacité de conduire la chaleur et le froid. Une application correcte de l’eau permet de stimuler le métabolisme et d’améliorer la circulation, mais aussi d’agir de manière positive sur la respiration, l’activité cardiaque, la digestion et le système nerveux.

Les cataplasmes et les enveloppements agissent sur la régulation thermique du corps, le système nerveux, la circulation sanguine, le métabolisme, l’activité cutanée et l’élimination des agents pathologiques. Ils sont appliqués de manière locale. Cette méthode consiste d’abord à plonger un tissu dans l’eau, puis à l’essorer fortement ou légèrement, en fonction de l’objectif thérapeutique. Puis, le linge humide est placé sur les parties du corps à traiter. Les enveloppements froids absorbent la chaleur corporelle et soulagent ainsi la fièvre et les inflammations ; les enveloppements chauds stimulent la circulation et le métabolisme et permettent de réchauffer le corps s’il est trop froid.

© 2017 Eskamed SA

Trouver un thérapeute